Search

Déchaussement dentaire : causes, manifestations et solutions

Le déchaussement des dents est souvent la conséquence d’une récession gingivale. Ainsi, il s’agit d’un long processus qu’on peut enrayer. De nombreux signes avant-coureurs se manifestent préalablement. Afin d’éviter de perdre ses dents, il est préférable de consulter régulièrement un dentiste.

Le déchaussement dentaire : la conséquence d’une infection

Avant d’aller plus loin, il semble important d’apporter une brève définition concernant le déchaussement dentaire. C’est une affection qui se solde par la perte d’une dent. Néanmoins, avant cela, on constate une rétraction de la gencive qui, au fil du temps, laisse la racine plus apparente. Plusieurs facteurs peuvent entraîner la récession gingivale, mais la mauvaise hygiène bucco-dentaire en est la cause principale.

Le manque de brossage et l’accumulation des tartres provoquent une formation d’une plaque. En quelques heures, cette dernière deviendra un véritable nid de bactéries qui sera à l’origine de nombreuses pathologies, dont la gingivite est la plus courante. Il s’agit d’une inflammation des gencives qui se traduit par un gonflement, un saignement et une douleur plus ou moins persistante. Si cette affection n’est pas traitée, elle peut évoluer en une parodontite. L’infection rongera alors les ligaments et l’os qui soutiennent la dent, ce qui va entraîner le déchaussement dentaire. Dans de rares cas, la maladie entraîne des abcès dentaires avant de provoquer une septicémie mortelle. Dans ce sens, il est crucial de traiter toute parodontopathologie dès les premiers signes.

Les solutions pour prévenir et traiter le déchaussement des dents

Dès lors qu’on remarque une anomalie au niveau des gencives, la consultation chez un parodontologue à Paris, par exemple, est impérative. Différents symptômes nécessitent une visite médicale pour ne citer que les saignements fréquents pendant le brossage, les gonflements ou encore la  mauvaise haleine persistante.

Lors du diagnostic, le médecin pourra identifier la maladie qui touche le patient. Dans le cas d’une gingivite, le traitement reposera sur le surfaçage des poches parodontales et l’utilisation des bains de bouche. Des antibiotiques seront éventuellement prescrits pour éviter la prolifération des bactéries suite à l’intervention. Si l’infection a déjà atteint un stade, le spécialiste procédera à des solutions plus radicales. Pour ce faire, la greffe de gencives est le meilleur moyen pour pallier une récession gingivale. Elle consiste à recouvrir les tissus exposés de la dent et permet aussi de prévenir le déchaussement de la dent. Aujourd’hui, cette opération chirurgicale est sans risque et peut être réalisée dans n’importe quelle clinique dentaire. Pour n’avoir aucune cicatrice, il est toutefois conseillé de s’adresser à un parodontologue qualifié. Ce dernier pourra également corriger les déchaussements existants.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *