Poussière, corps étranger, brûlure : comment protéger ses yeux ?

Grain de sable, irritation, brûlure… et pas de rendez-vous possible chez l’ophtalmo avant deux semaines ? Pas de panique, il est souvent possible de se débrouiller seul.

L’important : savoir s’y prendre et ne pas s’entêter. Si l’amélioration ne survient pas rapidement, n’hésitez pas à consulter. Et n’oubliez pas que le généraliste est tout à fait compétent pour soigner les petites affections des yeux. Sachez aussi qu’un collyre ouvert ne se garde pas plus de quinze jours.

Comment faire un lavage oculaire ?

Si vous souffrez d’irritation, évitez de vous frotter les yeux, car cela augmente l’inflammation. Procédez plutôt à des lavages oculaires (un à trois par jour) à l’aide de produits spécifiques vendus en pharmacie. Préférez les flacons unidoses et respectez les consignes suivantes :

  • lavez-vous les mains
  • retournez le flacon, puis pressez-le délicatement pour faire couler le liquide en jet directement sur l’œil ouvert, mais sans toucher la cornée ni la paupière
  • essuyez l’excédent avec une compresse
  • lavez l’autre oeil de la même façon (le flacon unidose peut servir aux deux côtés).

Comment mettre des gouttes ?

Cela paraît simple… Pourtant, les erreurs sont fréquentes et diminuent l’efficacité du médicament. Que le traitement soit de courte durée, en cas de conjonctivite, ou prolongé, en raison d’une maladie des yeux plus sérieuse, les gestes doivent être précis :

  • lavez-vous les mains
  • abaissez la paupière inférieure avec votre index
  • faites couler une ou deux gouttes sur la conjonctive
  • pressez le coin de l’oeil avec un doigt, durant quelques secondes, afin d’obtenir une meilleure action locale. Surtout si les gouttes peuvent entraîner un effet général indésirable. Les collyres à base de bêtabloquants, indiqués dans le glaucome, provoquent parfois une baisse de la tension artérielle.

Et le contour de l’oeil, comment le protéger ?

Saviez-vous que la peau entourant votre oeil est la plus fine de toute votre corps ? C’est d’ailleurs souvent à cet endroit que l’on découvre les premières rides mais aussi que l’on perçoit les signes de fatigue voire de mal-être. Bien hydrater le contour de son oeil est donc une obligation, quelque soit son âge mais d’autant plus à partir de 30 ans. L’idée va être de se tourner vers un soin qui ralentit la formation de rides et ridules mais aussi vous apporte des bienfaits en fonction de vos besoins : il peut s’agit notamment de cernes noires marquées ou de poches.

Nos chouchous : Le soin Valmont « Prime Contour » dont le prix peut malheureusement rebuter, mais aussi le sérum Bio Effect en application bille ou encore la crème Matis contour des yeux « réponse intensive » (à découvrir ici : http://www.parfumeriedusoleildor.net/parfum/creme-matis.html)

valmont-dermo-structuring-master-eye-factor

Comment retirer un corps étranger ?

L’aide d’un tiers est souvent utile, car des gestes intempestifs peuvent abîmer la cornée :

  • si la poussière est proche de la paupière, retirez-la simplement avec un coin de mouchoir propre et mouillé
  • si un grain de sable ou un moucheron est enfoui plus profondément, soulevez la paupière supérieure avec deux doigts. Basculez-la sur elle-même en prenant appui sur un Coton-tige, puis faites couler du sérum physiologique pour déloger l’intrus.

Comment soulager une brûlure ?

Projections d’eau de Javel, de détergent, de désherbant… les brûlures oculaires dues à des produits chimiques ne sont pas rares :

  • rincez abondamment pendant dix minutes (vous pouvez utiliser de l’eau tiède du robinet, à faible débit, mais du sérum physiologique ou des produits pour lavage oculaire sont préférables)
  • gardez la paupière ouverte, au besoin en vous aidant du doigt, et laissez couler l’eau
  • ensuite, ne vous essuyez pas l’œil, seulement le visage
  • pensez à retirer vos vêtements s’ils sont imprégnés de produit chimique
  • consultez un médecin pour vérifier l’intégrité de la cornée. Il pourra vous prescrire des gouttes pour soulager la douleur et éviter l’infection.