Omega 3 et 6 : des acides gras essentiels à votre santé

Omega 3, Omega 6, vous avez souvent entendu les noms de ces acides gras, sans vraiment savoir s’ils sont bons ou mauvais et comment les consommer. Zoom sur 2 acides gras essentiels à votre santé !

Les Omega 3, bons pour le cœur

En tant qu’acides gras polyinsaturés, les Oméga 3 sont indispensables ! En effet, l’organisme ne sait pas les synthétiser, c’est pourquoi ils doivent être introduits par l’alimentation. On trouve les Oméga 3 dits « ALA » ou Acide Alpha Linoléique dans les huiles végétales de lin, de noix, de colza ou de soja, dans les germes de blés, les épinards, la mâche, les produits laitiers et le lapin.

Sous leurs formes dites « DHA » et « EPA », les Oméga 3 sont apportés par l’alimentation en poissons gras qui représente 80% des apports ainsi que par l’ALA, précurseur à leur fabrication (pour les 20% restants).

 

omega-3-6-acide-gras-poisson-alimentation

Les Oméga 3 sont reconnus pour leur action favorable au cœur car :

  • Ils diminuent le taux de triglycérides,
  • Ils fluidifient le sang,
  • Ils abaissent la pression artérielle,
  • Ils maintiennent la présence du bon cholestérol.

Les Omega 6, pour l’équilibre

Les Oméga 6 sont des graisses indispensables au fonctionnement de l’organisme. On leur prête notamment des fonctions bienfaitrices pour la reproduction, les défenses immunitaires et la prévention cardio-vasculaire.

Lorsqu’ils sont consommés de façon équilibrée avec les Oméga 3, les Oméga 6 insaturés font baisser le taux de LDL, c’est-à-dire de mauvais cholestérol. On retrouve ces acides gras essentiels dans les huiles de pépins de raisin, de tournesol ou de maïs.

Lorsqu’ils sont consommés en quantité raisonnable, les Oméga 6 vont protéger le système cardiovasculaire, stimuler les défenses immunitaires et accompagner le fonctionnement du système nerveux. On leur prête aussi des propriétés pour une jolie peau, la cicatrisation accélérée des plaies et la diminution des réactions allergiques.

Oméga 3 et 6 : un duo gagnant ?

Pour bénéficier au maximum des bienfaits des Oméga 6 et 3, l’équilibre doit s’apparenter à 1/5 pour les Oméga 6 contre 4/5 pour les Oméga 3.

Comment ? En privilégiant des aliments riches en Oméga 3 comme les poissons gras, fruits de mer, pousses d’épinards, crustacés ou l’huile de colza et en surveillant l’apport en Oméga 6 contenus dans la viande, les huiles de tournesol et d’arachide ou les graines de sésame.

Notamment, la bonne maîtrise de ces apports en acides gras dits polyinsaturés, permet d’accompagner la progression vers un cholestérol à taux normal. En effet, les effets des Oméga 3 et 6, avec un apport équilibré, auront un impact positif sur les taux de lipides sanguins ainsi que sur les fonctions cardiovasculaires.

Pour plus d’infos sur « Qu’est-ce que le cholestérol ? » cliquez ici.