À QUOI SERT UN FROTTIS ?

En fin de consultation, votre gynécologue lâche avec un grand sourire : « La prochaine fois, on prendra le temps de faire un frottis, Mme Machin ! » Et là, vous déchantez. Ah oui ? Et pourquoi donc, un frottis ? À quoi sert un frottis, plus exactement ? Est-ce vraiment nécessaire ? Rassurez-vous, aucune femme ne saute de joie quand on lui prescrit un frottis. Un peu invasif, cet examen, non ? Alors pour vous encourager, on vous explique à quoi sert un frottis, de quoi il s’agit et vous verrez que le frottis a son utilité.

a quoi sert un frottis

Qu’est-ce qu’un frottis ?

Un frottis est le fait de récupérer par frottement des cellules d’une zone anatomique précise pour déceler d’éventuels soucis de santé. Il s’agit donc d’un examen de dépistage. Le prélèvement obtenu est déposé sur une lame de verre pour être ensuite examiné au microscope. Un frottis peut-être annal, sanguin, microbiologique ou encore cervico-vaginal, ce dernier étant le plus couramment réalisé.

Comment se passe un frottis cervico-vaginal ?

Le frottis cervico-vaginal est réalisé au cours d’un examen gynécologique. Le professionnel de santé prélève des cellules au niveau du col de l’utérus. Ce prélèvement se fait par frottement, à l’aide d’un bâtonnet ou d’une petite spatule. S’il est certes quelque peu désagréable, cet acte est sans douleur et ne dure que quelques minutes.

Que détecte le frottis ?

Alors à quoi sert le frottis ? Le frottis est préconisé de façon préventive, notamment pour dépister une infection par le papillomavirus humain (HPV) ou toute autre infection vaginale, ou encore le cancer du col de l’utérus. Une fois l’examen réalisé, les résultats sont transmis à votre médecin prescripteur qui vous les explique.

Qu’est-ce qu’un frottis normal ?

Le résultat de votre frottis est dit » normal » s’il ne détecte aucune cellule cancéreuse ou précancéreuse ni aucune infection par le papillomavirus humain. Le résultat peut laisser apparaître quelques défauts cellulaires mineurs qui peuvent correspondre à :

  • Un changement de l’équilibre hormonal occasionné par la pilule contraceptive ou la ménopause ;
  • Une simple inflammation ; 
  • Une infection bénigne, telle qu’une mycose, et pour laquelle un traitement sera prescrit.

Dans certains cas, et surtout si le test HPV est positif, le gynécologue peut prévoir un frottis de contrôle, ou des examens plus approfondis, tels qu’une colposcopie ou un examen cytologique. En revanche, si le test HPV est négatif, vous pouvez être rassurée, car vous ne risquez pratiquement pas de développer un cancer du col de l’utérus avant plusieurs années.

Qu’est-ce qu’un frottis anormal ?

Un frottis est décrété « anormal » s’il a permis de déceler des cellules présentant des altérations. Il peut s’agir de plusieurs choses :

  • Une infection par le papillomavirus humain, souvent peu grave. Le frottis est alors qualifié de ASCUS, Atypical Squamous Cell of Unknown Significance ;
  • Un état précancéreux appelé « dysplasie », et qui peut être :
  • léger (Résultat LMIEBG ou LSIL) ;
  • moyen (Résultat ASCH) ;
  • fort (Résultat LMIEHG ou HSIL) ;
  • Un état cancéreux avéré malpighien ou glandulaire (Résultat AGC et AIS).

A lire également : Comment attrape-t-on le papillomavirus ?

Cas de la dysplasie légère

Le résultat LMIEBG ou LSIL qualifie une dysplasie légère. Ces lettres sont l’acronyme de :

  • LMIEBG pour Lésion Malpighienne Intra Épithéliale de Bas Grade ;
  • LSIL pour Low grade Squamous Intraepithelial Lesion.

Ce résultat laisse entrevoir 2 approches, selon les cas :

  • Dans le cas d’une femme jeune et en début d’activité sexuelle, on surveille la régression de la dysplasie par un suivi cytologique à 6 mois puis à 12 mois du premier examen ;
  • Si l’activité sexuelle de la femme dure depuis plus de 10 ans, ou si elle a plus de 25 à 30 ans, un test HPV est effectué en complément. Un résultat positif à ce test entraîne une colposcopie avec biopsie pour un inventaire exhaustif des lésions.

Cas de la dysplasie moyenne

Le résultat ASCH signifie Atypical Squamous Cell evocating High grade lesion. Cela indique la présence d’une dysplasie avec suspicion d’une forme sévère. Ce résultat est en principe suivi d’un test HPV puis d’une colposcopie, pour confirmer ou infirmer la présence d’une forme sévère de dysplasie.

Cas de la dysplasie sévère

Le résultat LMIEHG ou HSIL indique la présence d’une forme sévère de dysplasie :

  • LMIEHG est l’acronyme de Lésion Malpighienne Intra Epithéliale de Haut Grade ;
  • HGSIL est l’acronyme de High Grade Squamous Intraepithelial Lesion.

La colposcopie est alors obligatoire pour confirmer le diagnostic et évaluer l’étendue des lésions. Le protocole thérapeutique est ensuite mis en place en fonction des résultats.

Cas de cancer avéré

●     Résultat AGC

Les lettres AGC sont l’acronyme de Atypical Glandular Cells. Cela indique que le frottis a permis de détecter des cellules endocervicales présentant des anomalies. Elles peuvent être indéterminées, mais elles peuvent également indiquer la présence d’un adénocarcinome in situ, d’un adénocarcinome endocervical, ou encore d’un adénocarcinome endométrial, tubaire ou ovarien. À noter : l’adénocarcinome est une tumeur maligne, à l’inverse de l’adénome, qui est une tumeur bénigne.

●     Résultat AIS

AIS est l’acronyme d’Adénocarcinome In Situ. La présence d’une tumeur maligne est donc avérée. Une colposcopie est ensuite pratiquée, un test HPV peut l’être également, puis un curetage de l’endocol. Enfin, une échographie pelvienne permet d’observer la cavité utérine, puis un protocole de soins personnalisé est mis en place.

Vous savez désormais à quoi sert un frottis. Il est recommandé de faire procéder à un frottis cervico-vaginal tous les deux ans, tant que les résultats sont normaux. En France, on estime que 90 % des cancers du col de l’utérus pourraient être évités si ce dépistage régulier était effectué. Or, 40 % des femmes n’y ont pas recours. Le frottis vaginal est pourtant le meilleur moyen de prévention efficace. Alors il est certain que vous n’irez tout de même pas en chantant, mais au moins on espère vous avoir convaincue de l’utilité de cet examen !

Auteur : Elsa M.

Rejoignez-nous sur Youtube !

Enregistrer
Tweetez
Partagez