Régime anti rétention d’eau : comment enlever la rétention et les gonflements ?

Ce régime anti rétention d’eau est destiné à tous ceux qui veulent réduire la sensation de ballonnement et de jambes lourdes typiques de la rétention d’eau et d’une mauvaise circulation du système lymphatique.

Le régime anti-rétention d’eau est idéale pour les femmes qui n’ont pas de problèmes de santé particuliers. Il donne environ 1400 calories par jour. Il élimine les ballonnements et permet de perdre entre 3 et 4 kilos, si votre souhait est de perdre du poids grâce à un régime hypocalorique minceur.

Ce régime doit être suivi pendant une période maximale d’un mois. Il ne remplace en rien les conseils d’un médecin, d’un nutritionniste ou d’un diététicien en cas de doute ou de problème de santé particulier. Et si les symptômes de la rétention d’eau persistent dans le temps, prenez rendez-vous chez un médecin.

Définition rétention d’eau peau : qu’est-ce que c’est ?

La rétention d’eau correspond à une accumulation d’eau à travers les tissus de la peau. C’est cette accumulation de fluide qui entraîne des gonflements (ou œdèmes), très souvent au niveau des membres inférieurs (mollets, chevilles, cuisses, etc.), mais cela peut aussi toucher le visage.

D’où vient la rétention d’eau ? Quelles sont les causes ?

Les facteurs provoquant la rétention d’eau, qui est notamment à l’origine de la cellulite infiltrée et de l’aspect peau d’orange chez les femmes, sont multiples : position assise ou station debout statique trop longtemps, mauvaise élimination des toxines, insuffisance veineuse et mauvaise circulation du sang, déséquilibre hormonal, causes thyroïdiennes, cardiaques, hépathiques ou encore rénales, mauvaise alimentation (trop riche), vêtements trop serrés, etc. D’autres causes peuvent également en être à l’origine :

  • la grossesse ;
  • pendant les règles (cela peut être un symptôme prémenstruel)
  • certains médicaments comme les corticostéroïdes, ou encore ceux prescrits pour soigner l’hypertension ;
  • la pilule contraceptive ;
  • le surpoids ou une prise de poids rapide et massive

Dans des cas plus rares cela peut aussi être du à la formation de caillots sanguins ou de varices, à la suite d’une intervention chirurgicale ou bien d’une brûlure conséquente.

S’il est important de bien connaître son corps afin de savoir ce qui provoque chez vous de la rétention d’eau et trouver le traitement adéquat en consultant et en faisant un bilan de santé auprès d’un spécialiste, on peut aussi  en complément, agir sur ce que l’on mange en adoptant notamment une alimentation anti-gonflement et en modifiant certains comportements alimentaires :

  • Boire au moins 8 verres d’eau par jour ;
  • Manger suffisamment de protéines ;
  • Faire attention à l’équilibre acido-basique du corps, notamment en associant un aliment acidifiant (comme les céréales ou les protéines animales) à un aliment alcalinisant (comme par exemple le tofu ou les fruits et les légumes, ces derniers étant également riches en minéraux et en fibres ce qui permet aussi d’améliorer la circulation sanguine).
  • Ne pas manger trop salé !

Régime anti rétention d’eau : comment lutter contre la rétention d’eau ? Du sel oui, mais pas trop !

Une alimentation trop riche en sel est à éviter lorsqu’on souffre de problèmes d’eau. Le sodium, c’est à dire le sel, donne lieu à de la rétention d’eau et à l’augmentation de la pression artérielle. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), il ne faudrait pas consommer plus de 5 g de sodium par jour (naturel ou bien ajouter aux aliments), alors qu’en réalité on consomme généralement près de trois fois plus (15g) !

Comment lutter contre la rétention d’eau ?
10 conseils alimentaires à suivre !

Voici quelques suggestions sur la façon de réduire les doses de sel au quotidien lors d’un régime anti rétention d’eau :

  • Ne pas ajouter de sel dans l’eau lors de la cuisson des légumes et ne pas l’ajouter à des légumes crus.
  • Utilisez uniquement une pincée de sel dans l’eau bouillante des pâtes et cela seulement à la dernière minute (de cette façon le sel est moins absorbé).
  • Offrir un goût aux aliments avec des herbes aromatiques (persil, basilic, thym, etc.) ou des épices.
  • Au lieu du sel commun, utilisez le sel marin ou du sel hyposodé parce qu’ils contiennent moins de sel.
  • Buvez de l’eau minérale faible en sodium (elle ne doit pas être supérieure à 20 milligrammes par litre).

Zoom sur notre programme de régime anti-rétention d’eau

Lundi

  • Au réveil : boire un verre d’eau à température ambiante
  • Petit déjeuner : 200g de fruits de saison (en été, choisissez entre les cerises, les abricots, les pêches, les fraises, etc.), une boisson chaude sans sucre (thé, café d’orge, tisane); 3 biscottes avec 3 cuillères à café de miel ou de confiture sans sucre.
  • Déjeuner : 300g d’asperges ou courgettes  cuites à la vapeur pour préserver les minéraux ; 90g de riz complet ou semi-complet sauté avec de l’huile et des épices ; une portion de fromage.
  • Collation : un verre de thé sans sucre
  • Dîner : 200 g de soupe aux légumes (même congelés !) rehaussée au dernier moment de feuilles aromatiques fraîches finement ciselées (basilic, persil frais, etc.) ; 150g de truite ou de saumon cuit en papillote avec du citron et des aromates ; 30g de pain.

Qu’est ce que le café d’orge ? Le café d’orge, appelé également tisane d’orge ou orgé est fabriqué à partir de grains d’orge torréfiés. Il a l’aspect, la couleur et l’amertume que les aficionados apprécient tant dans le café, mais à l’avantage d’être sans caféine ! Autre avantage pour ceux qui veulent consommer local, l’orge est une céréale cultivée en France contrairement aux grains de café qui viennent des quatre coins du monde. Pouvant être bu chaude ou froide, la tisane d’orge est source de vitamines, de fibres et influe de façon positive sur le bon fonctionnement du système digestif. Au même titre que le café, l’orgé trouvera également sa place dans toutes vos recettes de pâtisserie !

Mardi

  • Au réveil : boire un verre d’eau à température ambiante
  • Petit déjeuner : 200g de fruits de saison, une boisson chaude sans sucre (thé, café d’orge, tisane); 3 biscottes avec 3 cuillères à café de miel ou de confiture sans sucre.
  • Déjeuner : 150 g de salade (laitue, roquette, carottes râpées, etc.), un poisson aux herbes (type daurade au four par exemple) accompagné de tranches d’aubergines grillées à la plancha, 90g de boulgour complet
  • Collation : un verre de tisane sans sucre
  • Dîner : 200 g de courgettes cuites à la vapeur; 150g de dinde ou de poulet rôti, 30g de pain.

Mercredi

  • Au réveil : boire un verre d’eau à température ambiante
  • Petit déjeuner : 200g de fruits de saison, une boisson chaude sans sucre (thé, café d’orge, tisane); 3 biscottes avec 3 cuillères à café de miel ou de confiture sans sucre.
  • Déjeuner : 300 g de carottes râpées (ou de concombres, radis, poivrons marinés à l’huile, etc.) ; 80g de riz complet avec 80g de petits pois (cuits avec de l’huile, 2 cuillères à café de sauce tomate, de l’eau)…
  • Collation : un verre de rooibos sans sucre
  • Dîner : 2 œufs (cuits à la coque de préférence) ; 120g de salade de pommes de terre bouillies avec du jus de citron et des plantes fraîches aromatiques ; 150g de betteraves cuites à la vapeur assaisonnés d’huile et le jus de citron.

Jeudi

  • Au réveil : boire un verre d’eau à température ambiante
  • Petit déjeuner : 200g de fruits de saison, une boisson chaude sans sucre (thé, café d’orge, tisane); 3 biscottes avec 3 cuillères à café de miel ou de confiture sans sucre
  • Déjeuner : 80g de pâtes avec 2 tomates fraîches et basilic; 300g de mélange de légumes de saison assaisonnés d’huile d’olives et de jus de citron.
  • Collation : un verre de maté sans sucre
  • Dîner : salade de haricots verts, pommes de terre, filets de poulet émincés, tomates cerises, oignon rouge ou cébette; .

Vendredi

  • Au réveil : boire un verre d’eau à température ambiante
  • Petit déjeuner : 200g de fruits de saison, une boisson chaude sans sucre (thé, café d’orge); 3 biscottes avec 3 cuillères à café de miel ou de confiture sans sucre.
  •  Déjeuner : 180 g de gnocchis (pâtes) aux tomates et aux oignons émincés ; 100g de petits pois cuits à la vapeur ; 150g de salade assaisonnée d’huile et de jus de citron.
  • Collation : un verre de tisane sans sucre
  • Dîner : 200 g de courgettes et de poivron grillés,  200g de truite au four ou sardines en boîte; 40g de pain.

Samedi

  • Au réveil : un verre d’eau à la température ambiante
  • Petit déjeuner : une boisson chaude sans sucre (thé, café d’orge, tisane); 2 tranches de banana bread maison, fruits de saison
  •  Déjeuner : 50g de pâtes complètes et une cuillerée à café de fromage râpé; 150g de salade verte assaisonnés d’huile et de jus de citron; 100g de dinde rôtie, 30 g de pain
  • Collation : un verre de thé sans sucre
  • Dîner : Velouté froid aux courgettes, chèvre frais et menthe fraîche ciselée ; tranche de rôti froid ou chaud avec salade verte ; un morceau de pain, compote de fruits de saison

Dimanche

  • Au réveil : boire un verre d’eau à température ambiante
  • Petit déjeuner : 1 smoothie fraises/banane/yaourt/germes de blé (direction notre bar à Smoothie pour connaître quelle recette de smoothie est faite pour vous aujourd’hui !), tranches de pain à l’épeautre
  • Déjeuner : tranche de veau grillée aux herbes, ratatouille, pain complet, salade de fruits de saison
  • Collation : un verre de rooibos sans sucre
  •  Dîner : soupe froide tomates-concombre-poivron rouges marinés, salade de pâtes avec surimi et feuilles de mesclun, 1 fromage blanc allégé accompagné de quelques fruits rouges (groseilles, framboises, cassis, myrtilles, etc.)

Rappel de ce qu’il faut faire pour lutter contre la rétention d’eau :

  • Buvez de l’eau pauvre en sodium : thé vert, tisanes, rooibos, maté ou café d’orge pendant la journée (soit l’équivalent d’un litre et demi) pour un effet diurétique et détox afin de favoriser une meilleure élimination des toxines ;
  • Utilisez moins d’une cuillerée à café de sel par jour ;
  • Chaque jour mangez équilibré en respectant l’alternance d’aliments acidifiants et d’aliments alcalinisants ;
  • Au cours de la semaine variez les aliments en fonction des saisons et de vos envies afin de continuer à vous faire plaisir en mangeant ;
  • Prenez au moins 4 repas par jour (y compris le goûter) et mangez léger le soir ;
  • Variez les huiles végétales afin de diversifier également les sources d’oméga 3, 6, etc.
  • Évitez les boissons gazeuses, sucrées et l’alcool !
  • Pour éviter les œdèmes, pratiquez une activité physique régulière comme la natation par exemple, afin d’activer la circulation de la lymphe et stimuler la circulation dans les vaisseaux sanguins. L’eau agit comme un massage avec un effet palper-rouler sur le corps et plus particulièrement au niveau des cuisses. Marcher tout simplement, est également un bon moyen d’activer le drainage lymphatique !
  • Prenez sur avis d’un médecin et en fonction de votre état de santé, des compléments alimentaires à base de plantes. Ces remèdes naturels favorisent le drainage et la détox. Vous pouvez par exemple faire des cures de gélules de vigne rouge, de reine des prés, de pissenlit, d’artichaut, de genévrier, etc. Boire de la tisane de queues de cerise est également excellent pour aider à drainer.
  • Également sur avis d’un médecin, des bas de contention pour aider à une meilleure circulation peuvent vous être prescrits si nécessaire.
  • Pour éviter les œdèmes et retrouver des jambes légères, surélevez vos jambes en fin de journée et lorsqu’il y a de fortes chaleurs. Après une douche, n’oubliez pas de toujours terminer par un jet d’eau froide sur vos jambes. Un petit geste rapide mais extrêmement efficace pour tonifier les tissus, favoriser la circulation et lutter contre la sensation de jambes lourdes !

Auteur : Elsa M.

Rejoignez-nous sur Youtube !

Enregistrer
Tweetez
Partagez