Verrue plantaire : quelle huile essentielle utiliser ?

Si elles sont généralement bénignes, les verrues plantaires n’en restent pas moins disgracieuses, voire parfois gênantes. Pour celles et ceux qui ne souhaitent pas recourir aux méthodes médicales, certaines huiles essentielles peuvent s’avérer très efficaces pour venir à bout de ces petites excroissances. Découvrons lesquelles et surtout comment les utiliser.

La verrue plantaire, qu’est-ce que c’est ?

Avant de détailler les différentes huiles essentielles susceptibles de soigner les verrues plantaires, il faut commencer par savoir d’où viennent ces excroissances qui se développent souvent de manière anarchique. Les verrues sont en fait des petites tuméfactions qui apparaissent à la surface de l’épiderme. Il en existe différents types, principalement répertoriés en fonction de leur localisation. Nous allons nous intéresser ici aux verrues plantaires, c’est-à-dire à celles qui se forment sur la plante des pieds, avec une légère préférence sur les zones d’appui comme l’avant-pied ou le talon.

La verrue plantaire, à quoi est-elle due ?

Ces petites excroissances possèdent une origine virale puisqu’elles surviennent à la suite d’une contamination par le Human Papillomavirus (HPV) – papillomavirus humain en version française – qui regroupe une large diversité de souches. Dans le cas des verrues cutanées, les souches incriminées (type1, 2 ou 3) n’occasionnent généralement que des symptômes bénins, contrairement à certaines autres (16 et 18) qui peuvent être impliquées dans le développement du cancer du col de l’utérus. Le caractère extrêmement contagieux de ce type de virus explique le fait qu’une personne sur quatre aura au moins une verrue au cours de sa vie. Les enfants âgés de 5 à 15 ans sont particulièrement concernés par ce phénomène, notamment parce que leur système immunitaire est encore en développement et donc un peu plus fragile que celui des adultes.

Pourquoi utiliser les huiles essentielles pour soigner une verrue plantaire ?

Si la majorité des verrues plantaires disparaissent naturellement en quelques mois, d’autres, en revanche, persistent plus durablement. Chez certaines personnes, elles vont même récidiver régulièrement, s’installant alors dans une forme de chronicité. S’il existe plusieurs traitements dermatologiques pour venir à bout de verrues (cryothérapie par azote liquide, laser à gaz carbonique, traitement kératolytique…), nombre d’entre eux finissent par se montrer impuissants face aux récidives. Certains sont également contre-indiqués chez l’enfant ou chez la femme enceinte, ce qui limite le champ d’intervention du médecin dermatologue. Le recours à des traitements naturels comme l’aromathérapie constitue alors une solution intéressante pour les personnes touchées. Les huiles essentielles sont en effet dotées d’innombrables propriétés thérapeutiques susceptibles de traiter ce type de manifestations virales.

Le tea tree, l’ultra-polyvalent

C’est l’une des références pour les aromathérapeutes en herbe. Il faut dire que le tea tree – ou arbre à thé – affiche de solides arguments en sa faveur ! Anti-infectieux notoire, antibactérien reconnu, antiviral assumé… la liste de ses bienfaits est longue. On comprend mieux pourquoi cette huile essentielle fait partie de la trousse de secours spécialement étiquetée « SOS verrues » ! Et pour ne rien enlever à ce tableau quasi idyllique, elle est également immunostimulante. Autrement dit, l’essence concentrée de tea tree renforce les défenses naturelles de l’organisme, ce qui l’aide à vaincre le HPV à l’origine des verrues plantaires.

Le citron, l’antiseptique

Grâce à sa forte teneur en limonène, l’huile essentielle de citron dispose d’indéniables propriétés antiseptiques qui s’avèrent très efficaces pour nettoyer la verrue et limiter le risque de contamination virale à d’autres zones corporelles. Plus encore, l’utilisation de cette essence aide à la cicatrisation et prévient les récidives. Pour bénéficier de ces vertus, il suffit d’imbiber un coton-tige d’une à deux gouttes d’huile essentielle de citron et de l’appliquer quelques secondes sur la verrue plantaire, en prenant soin de ne pas mordre sur la peau non touchée car le citron est dermocaustique. En cas d’irritation, ne pas hésiter à diluer préalablement l’essence naturelle dans une huile végétale.

Le clou de girofle, l’antiviral

Pour éradiquer le virus à l’origine de la verrue plantaire, rien ne vaut l’huile essentielle de clou de girofle ! Son pouvoir antiviral exceptionnel, le fruit du giroflier le doit à sa richesse en phénols, composés chimiques aromatiques armés pour combattre des charges virales comme celles du HPV. Mais les bienfaits de cette essence ne s’arrêtent pas là car elle présente également des propriétés anesthésiantes qui pourront être très appréciées des personnes ayant des douleurs en lien avec leur verrue. C’est en bloquant la libération des neurotransmetteurs que l’huile essentielle de clou de girofle diminue la sensation douloureuse.

La cannelle de Ceylan, l’anti-infectieuse

Particulièrement puissante et dermocaustique, l’huile essentielle de cannelle constitue une arme redoutable pour lutter contre les infections. Elle est donc parfaite pour traiter naturellement les verrues plantaires ! C’est au trans-cinnamaldéhyde – constituant majeur de la cannelle – que l’on peut attribuer cette redoutable vertu antibactérienne. Ce composant détruit tout sur son passage, aussi bien les champignons que les bactéries. Utilisée en synergie avec d’autres huiles essentielles, cette essence réduit à néant le risque de surinfection ou de surcontamination. Attention toutefois à son caractère très irritant. Son utilisation est d’ailleurs contre-indiquée chez l’enfant et chez la femme enceinte.

Le ravintsara, l’immunostimulant

L’huile essentielle de ravintsara est intéressante dans ce cadre précis car elle est dotée de propriétés immunostimulantes très utiles pour éradique le papillomavirus. En renforçant le système immunitaire, celui que l’on surnomme également le « camphrier de Madagascar » va aider l’organisme à combattre la charge virale en œuvre au niveau de la plante des pieds. Utiliser ses propres défenses immunitaires pour combattre le HPV, voilà ce que propose d’accomplir le ravintsara ! En outre, l’essence possède également des vertus désinfectantes ainsi que de puissants pouvoirs antiviraux qui viendront compléter les vertus des autres huiles essentielles dans la composition d’une synergie.

La sarriette des montagnes, l’antalgique

Utilisée depuis l’Antiquité romaine, la sarriette des montagnes gagne très certainement à être davantage reconnue. Il faut dire que l’arbrisseau permet de confectionner une huile essentielle particulièrement riche en principes actifs et, par conséquent, en propriétés thérapeutiques. Parmi celles qui peuvent aider à combattre une verrue plantaire, il y a l’antalgie. L’essence de sarriette est en effet réputée pour calmer les douleurs occasionnées par certaines verrues profondément implantées dans le pied. Appliquée directement sur la peau, l’huile essentielle distille du paracymène, un composé qui aide à inhiber la sécrétion des molécules responsables de la transmission du message de la douleur.

Le niaouli, l’énergisante

Parfaite pour stimuler les défenses immunitaires, l’huile essentielle de niaouli peut apporter ses nombreux bienfaits dans le cadre d’une composition anti-verrue plantaire. Cette essence issue du niaouli, un arbre originaire d’Australie et de Nouvelle-Calédonie, possède en effet des vertus antivirales, antibactériennes, anti-inflammatoires et antifongiques très puissantes. En application locale, cette huile essentielle s’avère impitoyable face aux virus et autres champignons ! Voilà donc une arme redoutable pour venir à bout des verrues plantaires même les plus réfractaires…

Une recette anti-verrue plantaire à base d’huiles essentielles

Envie de tester les huiles essentielles pour venir à bout d’une verrue récalcitrante ? Voici une synergie à réaliser pour traiter naturellement une verrue plantaire avec des huiles essentielles :

  • 60 gouttes d’huile essentielle de citron
  • 60 gouttes d’huile essentielle de tea tree
  • 30 gouttes d’huile essentielle de clou de girofle

Mélangez les trois ingrédients jusqu’à leur homogénéisation. Stockez la synergie dans un flacon étiqueté. Pour l’utiliser, appliquez matin et soir un coton-tige imbibé directement sur la verrue sans déborder. Renouvelez l’opération jusqu’à la disparition de la verrue. Cette préparation peut être employée chez les enfants de plus de 3 ans. Chez la femme enceinte, il est préférable de demander un avis médical préalable avant utilisation.

Comment prévenir les verrues plantaires ?

Pour éviter d’avoir à soigner une verrue plantaire, le mieux reste encore d’éviter d’en attraper ! Nous savons que les verrues plantaires se transmettent généralement par un contact avec une surface contaminée par le virus. Pour limiter le risque, il est donc vivement conseillé de marcher pieds nus le moins longtemps possibles aux abords des piscines, dans les douches collectives ou dans les vestiaires sportifs. Portez des tongs ! Le fait de bien se sécher les pieds constitue également une mesure préventive assez efficace puisque l’on sait que le virus pénètre plus facilement dans une peau humidifiée.

Les autres remèdes naturels

Si les huiles essentielles disposent d’indéniables qualités pour venir à bout des verrues plantaires, de nombreuses plantes peuvent également constituer de précieux remèdes naturels. Autrefois utilisé par nos grands-mères, l’ail fait aujourd’hui encore figure d’incontournable pour les adeptes de solutions thérapeutiques naturelles. Pour bénéficier des pouvoirs extraordinaires de cette plante potagère, il suffit d’écraser une gousse, de l’appliquer tous les soirs sur la lésion et de la laisser agir toute la nuit sous un pansement. Qualifiée d’herbe à verrue, la chélidoine est, quant à elle, réputée pour ses propriétés antimitotiques. Autrement dit, cette plante commune qui pousse sur les bords des chemins limite la propagation du virus. Pour l’utiliser, cassez une tige en deux et pressez une à deux gouttes de sève fraiche directement sur la verrue plantaire. Renouvelez jusqu’à disparition totale de l’excroissance. Simple, non ?!

Auteur : Elsa M.

Rejoignez-nous sur Youtube !

Enregistrer
Tweetez
Partagez