Système lymphatique défaillant : pourquoi faut-il drainer son corps ?

gettyimages.fr

Une mauvaise circulation lymphatique peut se diagnostiquer en étant attentif à plusieurs éléments : la sensation d’avoir des jambes lourdes et gonflées, mais aussi les mollets et les pieds durs et enflés. Ces œdèmes aux jambes et aux pieds sont bien souvent accompagnés de cellulite. Vous trouverez ci-dessous quelques conseils pour savoir comment lutter contre la rétention d’eau.

A quoi sert la lymphe ?

Quoique moins connue que le sang, la lymphe est pourtant tout aussi importante. Ce liquide translucide provient de ce dernier. La lymphe circule dans notre corps via les vaisseaux du système lymphatique, un réseau qui travaille en parallèle des veines.

Les ganglions lymphatiques que l’on trouve au niveau de l’aine, des coudes, de l’abdomen, du cou, de la poitrine et des aisselles se chargent de filtrer le liquide lymphatique afin d’en éliminer les éléments toxiques, comme les bactéries et les virus.

La moelle osseuse, la rate, les amygdales ainsi que le thymus jouent également un rôle important au sein du système lymphatique. Ils se chargent de filtrer et de garder en réserve les lymphocytes, qui sont nos cellules de défenses immunitaires. Contrairement au système sanguin qui dispose du cœur pour faire pompe et ainsi accélérer la circulation du sang dans notre organisme, il faut à peu près une journée à la lymphe pour faire le tour de l’ensemble de notre corps.

Schéma du système lymphatique humain
pinterest.fr

Quelles sont les conséquences des troubles de la circulation sur notre corps ?

Une mauvaise circulation lymphatique ou sanguine peut avoir des répercussions sérieuses et à long terme sur notre santé. Si un système lymphatique défaillant est parfois héréditaire, il est souvent lié à des facteurs extérieurs et comportementaux. Le tabagisme, l’alcoolisme, la sédentarité ou encore une mauvaise alimentation qui entraîne le surpoids peuvent mettre à mal votre circulation.

Si vous ressentez certains signes d’avertissement, ne les ignorez pas et consultez aussitôt un médecin.

L’un des symptômes les plus connus est l’enflure et la sensation de picotements dans les membres inférieurs, notamment lors des jours de forte chaleur.

Les troubles de la circulation affectent également notre peau. Un bleuissement peut apparaître à la suite du manque d’oxygène et des tâches rougeâtres peuvent naître sur les cuisses et les mollets. Si votre peau est soudainement sèche, ce peut être également le signe d’une défaillance lymphatique.

La mauvaise circulation du sang et de la lymphe affaiblit considérablement le système immunitaire. Cela peut se traduire par :

  • une fatigue extrême
  • une constipation
  • une perte d’appétit et de poids soudaine
  • la perte de cheveux
  • des ongles fragiles et cassants
Check list médicale avec la case "Edema", soit "oedème" en français
gettyimages.fr

Comment soigner les œdèmes des membres inférieurs ?

Soigner les œdèmes prend du temps et on ne s’en débarrasse presque jamais définitivement. Il existe toutefois différentes méthodes de traitement et différents soins pour essayer de venir à bout des gonflements.

Les prescriptions des médecins

Si vous remarquez des œdèmes, consultez immédiatement un médecin. Celui-ci peut vous prescrire un traitement adapté et efficace. Il existe trois sortes de médication pour soigner les œdèmes :

  • Les diurétiques : très efficaces, ils présentent néanmoins certains dangers. Les médecins ont interdiction d’en prescrire aux femmes enceintes et aux personnes souffrant d’insuffisance veineuses.
  • Les draineurs : idéals pour le drainage veineux, ils ne sont toutefois plus remboursés par la Sécurité sociale. Leur approche est plus douce que les diurétiques mais également moins rapide.
  • Les aquarétiques : à base de plantes, ces médicaments sont moins efficaces que les draineurs mais moins dangereux que les diurétiques. Ils s’administrent dès l’apparition de l’œdème, pour une cure d’un ou deux mois.

Attention, ces traitements peuvent avoir des effets secondaires sévères, comme l’hypertension artérielle ou la défaillance des reins.

Le médecin peut également déterminer la cause de l’œdème. Parfois, il s’agit d’un traitement en cours, comme les antidépresseurs ou une méthode de contraception incompatible. Le médecin peut donc décider d’arrêter immédiatement la prise de ce traitement.

Médecin qui contrôle le système lymphatique d'un patient
gettyimages.fr

Le drainage lymphatique

Le drainage lymphatique permet de drainer le corps à l’aide de pressions légères sur les zones de stockage. Réalisé par un kinésithérapeute, ce drainage ne garantit pas la disparition définitive de l’œdème. Chez certaines personnes, les œdèmes réapparaissent à la fin du suivi.

Les séances durent généralement 45 minutes, à raison de deux fois par semaine. Le kinésithérapeute effectue alors des mouvements ascendants sur les membres inférieurs du patient afin de favoriser la circulation lymphatique.

Les bas de contention

Les personnes souffrant d’œdèmes, notamment les femmes, sont conseillées de porter des bas de contention ou de compression afin d’empêcher l’accumulation des liquides. Ces bas se trouvent en pharmacie ou bien chez un orthopédiste, qui peut les faire sur mesure.

Les bas de contention ne sont pas réputés pour leur confort. Peu agréables et esthétiques, ils sont néanmoins efficaces lorsqu’ils sont portés du matin au soir.

Personne qui met un bas de contention beige
www.reseau-alzheimer.fr

La surélévation des jambes

Pour favoriser le retour veineux, il existe des exercices à mettre en place chez soi. Vous pouvez par exemple placer vos jambes en position élevée pendant quelques minutes pour drainer le corps, puis répétez plusieurs fois l’exercice avant d’aller vous coucher.

Il est également conseillé de surélever les pieds de son lit de 10 à 15 centimètres, de façon à aider le sang et la lymphe à circuler jusqu’au cœur.

Quels sont les aliments contre la rétention d’eau ?

Pour éviter le gonflement des membres inférieurs et la sensation d’être ballonné, il est fortement recommandé d’adopter un régime anti-rétention d’eau. Pour cela, il faut évidemment réduire le sel, qui retient l’eau dans les tissus. Plusieurs aliments sont à privilégier, fort en potassium et en fibres.

Du côté des fruits, comptez sur la figue, l’ananas et la pêche. Toutes trois ont des vertus laxatives et diurétiques qui en font de bons anti-œdèmes. Vous pouvez également vous jeter sur le raisin, le melon ou la pastèque.

Quatre figues sur une table, dont une coupée en deux
gettyimages.fr

Chez les légumes, il faut consommer ceux riches en potassium, comme les asperges, les poireaux, les navets, les fenouils, les concombres ou le céleri. Ces aliments participent au bon fonctionnement des intestins et à l’élimination de l’eau par les reins. Autre légume à ne pas négliger : l’artichaut et sa teneur en inuline, un type de sucre qui favorise le déstockage des liquides.

Pour chasser l’eau des tissus, réduisez les glucides mais faites le plein de protéines. Limitez le riz, les pâtes et le pain mais consommez de la viande blanche et du poisson. N’oubliez pas de boire beaucoup d’eau tout au long de la journée pour faciliter la digestion.

Quels sont les bons gestes à adopter pour perdre de l’eau ?

Peut-on prévenir les œdèmes et la mauvaise circulation sanguine ? La réponse est oui. Le principal est d’adopter un mode de vie sain et équilibré et de connaître les bonnes astuces. Si tout commence avec une bonne alimentation et un régime anti-rétention d’eau, vous pouvez également drainer votre corps en faisant de l’exercice et en vous massant.

Gros plan sur les mollets d'une joggeuse
gettyimages.fr

Les sports doux

Il existe des sports qui permettent d’éliminer efficacement l’eau présente dans les tissus et ainsi réduire la cellulite. La marche, par exemple, est idéale pour tonifier les jambes. L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) recommande de faire 1000 pas par jour.

Privilégiez les sports doux afin de favoriser le retour veineux. Les sports d’endurance, comme le cardio, la course, le stretching et le yoga, permettent de travailler à la fois votre articulation musculaire et votre circulation lymphatique.

Les massages

Le soir avant d’aller vous coucher et le matin au réveil, prenez le temps de masser les zones douloureuses de vos membres inférieurs. Comme le ferait un kinésithérapeute, effectuez des mouvements ascendants avec les paumes de vos mains, en appuyant légèrement. Vous pouvez utiliser des huiles et des crèmes afin d’hydrater votre corps et éliminer plus rapidement la peau d’orange, où l’eau est stockée.

Pour remédier à votre système lymphatique défaillant, vous devez donc drainer votre corps. Pour cela, plusieurs solutions. Si une visite chez un spécialiste et un traitement médical sont nécessaires, vous pouvez prendre les bons réflexes pour accélérer le processus d’élimination de l’eau. Bas de contention, surélévation des jambes, alimentation saine, sports doux et massages sont les bienvenus pour soigner votre mauvaise circulation lymphatique.

Auteur : Elsa M.